Voyage de travail de l’équipe InBáze z.s. en Norvège

Voyage de travail de l’équipe InBáze z.s. en Norvège

EEA Grants and Norway Grants - logo

La contribution bilatérale de l’initiative peut être jugée très bonne, étant donné que les objectifs fixés du projet ont été atteints, au cours desquels le voyage d’étude a permis d’échanger des expériences de travail avec des enfants et des jeunes vulnérables entre InBáze, zs et cinq organisations norvégiennes (3 organisations à Oslo et 2 organisations à Bergen). La sélection des organisations hôtes a répondu aux attentes des participants, car les activités des organisations partenaires en Norvège étaient pleinement conformes à l’orientation et aux activités d’InBáza.

Sur les cinq organisations visitées, quatre étaient des organisations à but non lucratif (ONG): Redd Barna (Save the Children), Croix-Rouge, Kirkens Bymisjon Bergen et Frelses Armeen, et une en tant qu’unité organisationnelle d’administration publique: OXLO (Oslo Extra Large ”) – Municipalité d’Oslo. Grâce à la diversité des organisations d’accueil et surtout à la possibilité d’examiner le contenu de leurs activités, il a été possible (bien que sur ce petit échantillon) de faire une certaine comparaison non seulement de leur propre travail, mais aussi des conditions de prestation de services et de leur orientation. Toutes les réunions d’affaires se sont déroulées dans une ambiance conviviale. Les participants à la visite d’étude ont été préparés pour la réunion, y compris une présentation sur les activités d’InBáze, ainsi que des employés d’organisations norvégiennes.

La visite d’étude s’est principalement concentrée sur l’acquisition d’un savoir-faire norvégien pour 9 employés d’InBáze, z. S., qui préparent principalement (ou participent à la préparation) et mettent en œuvre des programmes pour les enfants et les adolescents issus de familles de migrants vivant à Prague. Au cours de la réunion, les programmes mis en œuvre pour les enfants et les jeunes et la manière de travailler avec le groupe cible ont été discutés (répartition des programmes en fonction de l’âge des enfants, manière d’impliquer les enfants de la société majoritaire dans les programmes pour enfants, coopération avec les écoles, législation actuelle affectant les conditions de vie des migrants dans les deux pays et dans d’autres). ). On peut dire que les procédures et méthodes de travail utilisées en Norvège sont similaires, mais en raison de leur sophistication et de leur cadre méthodologique, elles représentent une véritable „meilleure pratique“ dans le domaine concerné.

C’est principalement l’implication des bénévoles, qui est nettement plus élevée dans les conditions des organisations norvégiennes, c’est-à-dire leur implication directe dans le travail avec les clients du groupe cible (enfants et jeunes de migrants). Un modèle commun est une approche de mentorat, où, par exemple, plusieurs bénévoles s’occupent d’une famille nouvellement arrivée, qu’ils présentent au quartier et au fonctionnement du quartier de la ville (Red Barna). La même approche est appliquée aux réfugiés mineurs non accompagnés, qui sont invités par des volontaires à déjeuner avec leurs familles, à passer du temps ensemble ou à explorer la région (Croix-Rouge) et à travers ces activités de nouvelles amitiés ou même à trouver un „remplaçant“ les parents. Kirkens Bymisjon ou Frelses Armeen ont un modèle similaire à celui d’InBáze pour impliquer les bénévoles dans les activités de loisirs pour les enfants et les jeunes.

Du point de vue de l’enseignement du tchèque aux étrangers, il était intéressant de constater que les enfants qui immigrent en Norvège et ne parlent pas le norvégien ne sont pas inclus dans une classe scolaire ordinaire, mais sont principalement inclus dans les cours de langue préparatoires destinés à enseigner aux enfants de différentes langues maternelles. Norvégien d’abord. Ce n’est qu’alors qu’ils sont transférés dans des écoles primaires ou secondaires ordinaires. Pendant le séjour, nous n’avons pas pu connaître les détails de l’organisation ni organiser une rencontre avec le fondateur de ces cours ou écoles de langues. L’existence de cours de norvégien à bas seuil pour les enfants est également intéressante. En République tchèque, nous ne connaissons que l’existence de cours à bas seuil pour adultes.

Les représentants des organisations norvégiennes, en revanche, étaient intéressés par les activités d’InBáze z.s. en République tchèque, les conditions d’activité, les programmes existants, le nombre d’employés et de bénévoles, etc. Représentants d’Inbáze z.s. ont présenté leurs activités à la fois à travers une présentation PowerPoint et en présentant les employés individuels et leur implication spécifique dans les activités de l’organisation. Il y a donc eu un échange mutuel d’expériences, qui a été accueilli positivement. Sur les 5 organisations visitées, 1 organisation a manifesté un intérêt spécifique pour une future coopération directe sous la forme d’un projet (Kirkens Bymisjon Bergen). Une coopération sera développée dans le but de préparer un projet avec possibilité de financement du FN dans le cadre des futurs programmes NF / EEE.

L’activité s’est déroulée conformément au plan, par rapport au plan que nous avons réussi à obtenir un autre partenaire norvégien à Bergen (Kirkens Bymisjon Bergen) et donc le nombre de partenaires norvégiens est passé de 4 à 5. Il y a eu 2 réunions dans cette organisation, du fait que le représentant de l’organisation (Jan Mikkelsen) à la réunion du matin 13.9. a offert aux participants une participation partielle aux programmes pour enfants, qui ont eu lieu le 13 septembre. après-midi (préparation scolaire, rencontre des mères de famille avec les enfants, loisirs).

Dans le cadre de l’activité, 6 réunions ont eu lieu avec des organisations norvégiennes dans les locaux de ces organisations (3 à Oslo et 3 à Bergen) selon le programme suivant:

10. 9. arrivée à Oslo tard dans la nuit

11. 9. Redd Barna Oslo

12. 9. Croix Rouge d’Oslo, OXLO Oslo Kommune, vol d’Oslo à Bergen dans la soirée

13. 9. Kirkens Bymisjon Bergen (locaux de l’organisation le matin, participation aux programmes de terrain l’après-midi)

14. 9. Frelses Armeen

15. 9. départ de Bergen pour Prague

Une documentation photographique a été prise lors de la réunion, qui est jointe.

A l’issue de la visite d’étude, une réunion des participants a eu lieu le 14 septembre, consacrée à l’évaluation de l’expérience et des connaissances acquises sous la forme d’une discussion structurée. Les conclusions seront incorporées dans le rapport, y compris des recommandations spécifiques pour l’utilisation des connaissances dans les activités des programmes pour enfants et des programmes pour jeunes. Tous les employés d’InBáze z.s. seront alors informés du rapport.

Dans l’ensemble, la visite d’étude a été évaluée très positivement par les participants et les objectifs de la visite ont été pleinement atteints. Par rapport au programme prévu, un autre partenaire norvégien à Bergen (Kirkens Bymisjon Bergen) a été acquis. Les participants ont reçu de nouveaux stimuli et de l’inspiration pour de nouveaux travaux, en particulier dans le domaine de l’implication des volontaires dans le travail direct avec les clients, mais aussi dans la manière d’organiser et de gérer les programmes individuels et s’efforceront de mettre en œuvre ces connaissances dans les activités d’InBáze, z. S.

Au cours de la réunion, les partenaires norvégiens ont également été présentés avec les activités d’InBáze, z.s. et il convient de considérer qu’il est important que les activités et les programmes en République tchèque et en Norvège ne diffèrent pas sensiblement l’un de l’autre, les méthodes de travail sont très similaires, en ce sens, l’expérience norvégienne est également plus facile à transférer. Cependant, l’organisation tchèque a des conditions matérielles et financières nettement pires pour ses activités. Il est possible d’évaluer positivement la connaissance des activités des organisations norvégiennes et les réunions avec leurs employés au siège de l’organisation, mais surtout l’excursion dans tous les quartiers de Kirkens Bymisjon Bergen, où les programmes et la participation personnelle des employés d’Inbáze en petits groupes exécutent des programmes. L’établissement d’une coopération avec Kirkens Bymisjon Bergen peut être considéré comme un avantage significatif et la visite d’étude a ainsi permis la mise en place d’une éventuelle future coopération et un échange permanent d’expériences avec cette organisation et la coopération attendue sur un projet commun.

La visite d’étude a apporté une expansion significative des connaissances des participants, en particulier dans le domaine des méthodes de travail, de la législation applicable et d’autres connaissances, et a ainsi renforcé leur développement professionnel, ce qui peut être considéré comme une étape et une contribution significatives à l’amélioration des services offerts en République tchèque.


Přesunout se na začátek