Faire un don

COMMENT AIDER?

Soutenez-nous dès aujourd'hui!

Merci d’avoir regardé le site pour nous soutenir. Nous apprécions votre intérêt et nous serons heureux si vous participez à nos activités – soit directement par le biais du bénévolat, soit par une contribution financière. 

Nous avons deux comptes transparents:

Compte de collecte Raiffeisenbank: 633756/5500 (collection publique pour soutenir des clients spécifiques dans le besoin et des contributions aux enfants Fond Mozaika

compte dans la banque FIO: 2500871223/2010 (cadeau InBázi, soutien RefuFest un groupes multiculturels Cercles

Vous pouvez envoyer vos contributions via darujme.cz ou par virement direct. 

Contact pour les donateurs: Alexandr Zpěvák, zpevak@inbaze.cz, 739 037 353

Soutenir l'intégration des étrangers en République tchèque

ou ,- Kč
Une fois Régulièrement

Collecte publique pour aider les migrants en République tchèque

La collection publique pour aider les migrants en République tchèque est destinée à:
  • soutien aux demandeurs de protection internationale, aux demandeurs d’asile et aux personnes bénéficiant d’une protection subsidiaire et aux étrangers bénéficiant de tout autre type de séjour
  • soutien à des clients spécifiques d’InBaze qui se trouvent dans une situation de vie difficile et qui travaillent depuis longtemps avec le centre communautaire InBaze
  • Assistance aux clients dans le besoin (allocation de subsistance, logement, habillement, transport)
  • de contribuer, en cas de manque de fonds, aux frais médicaux, aux frais de dépôt des dépouilles de ces clients
  • soutien au développement personnel des enfants migrants (activités parascolaires, achat de fournitures scolaires) et soutien à l’amélioration des qualifications et des opportunités d’emploi

numéro de compte de collecte transparent – 633756/5500

personne de contact: Alexandr Zpěvák – zpevak@inbaze.cz

n’envoyez pas de petits montants en EUR – cela n’en vaut pas la peine (les frais sont inutilement élevés)

COLLECTIONS OUVERTES

Retour d’une famille avec quatre enfants du Soudan

„Un réfugié du Soudan a besoin d’aide pour ses quatre enfants. Son mari est prisonnier politique au Soudan depuis cinq ans et n’a aucune nouvelle de lui.“

Nous avons rédigé ce rapport avec une demande de contribution il y a moins de deux ans.

Il y a un an, nous écrivions:

Maintenant, tout est différent. De façon inattendue, les hommes ont été libérés après six ans et, fin novembre 2018, il a réussi à rejoindre sa famille à Prague. La famille a passé un bon moment. Mais il y avait de gros problèmes financiers. La femme est toujours incapable de travailler et les avantages sociaux ont été suspendus pour sa famille. La raison en est que l’homme est devenu, avec l’appartement, une personne évaluée conjointement.

Comment l’histoire se poursuit-elle fin 2019?

L’homme n’a pas encore réglé ses documents et la famille a donc suspendu ses prestations sociales. L’homme a suivi des cours de langue avec l’aide d’une ONG, mais il y a des problèmes avec le travail juridique.

Pendant ce temps, les enfants ont grandi à nouveau. Ils ont maintenant entre 11 et presque 18 ans. Le plus âgé est allé à une école de graphisme, se concentrant sur l’utilisation de la photographie. (L’école a de gros frais financiers.) Elle joue toujours du violon et va à la brigade pour contribuer au budget familial. Deux garçons et la plus jeune fille jouent au football et sont très talentueux. Les enfants sont vifs et joyeux.

Début 2019, sa mère a commencé un emploi qualifié. Cet automne, cependant, a eu une pneumonie, et elle a encore des conséquences réverbérantes, elle est donc toujours inapte au travail.

Malheureusement, la famille est actuellement dans une situation financière très précaire et risque d’endetter lourdement. Elle a besoin d’argent pour les dépenses courantes pour les enfants, le loyer, la nourriture, les vêtements, etc. Nous espérons qu’avec votre soutien, ils pourront enfin s’éloigner du monde et commencer à vivre en paix en République tchèque.

(Certains d’entre vous ont contribué aux enfants l’année dernière ou l’année précédente, pour laquelle nous vous remercions beaucoup.)

Si vous souhaitez soutenir la famille et surtout les enfants, envoyer n’importe quelle somme d’argent au numéro de compte et au symbole variable:

633756/5500, symbole variable: 814.

Si vous souhaitez soutenir les enfants sur le long terme, vous pouvez mettre en place un ordre permanent et même envoyer une petite somme par mois.

Merci d’avance pour tout soutien!

L’argent envoyé aux fins énumérées ci-dessous est destiné à une collecte générale. Les fonds seront principalement destinés à des individus spécifiques, selon le symbole variable que vous spécifiez. Dans certains cas, cependant, le but de la collecte d’argent cessera d’exister (par exemple, il sera possible d’obtenir une assurance maladie pour la personne pour laquelle l’argent a été collecté pour l’opération) ou le décaissement ne sera pas efficace (par exemple, la situation financière s’améliorera). L’argent que vous envoyez sera ensuite utilisé à des fins générales de collecte: http://www.inbaze.cz/verejna-sbirka-inbaze-na-pomoc-migrantum-v-cr-klientum-inbaze-v-krizove-situaci/.

Collections fermées

TOUTES LES COLLECTIONS SONT CHOISIES POUR ÊTRE SÉLECTIONNÉES, QUE CE SOIT OU AU MOINS DES PARTIES DE TOUTES LES COLLECTIONS CI-DESSOUS. MERCI À TOUS CES DONATEURS. Nous apprécions beaucoup votre soutien.

Prise en charge d’une mère célibataire avec deux enfants malades

Septembre 2019 

Notre cliente Mme M. vit seule avec ses deux enfants malades. Elle vient d’Ouzbékistan et a besoin d’une aide financière pour les frais de déménagement et de paiement du loyer de l’appartement (caution + loyer + déménagement) car son bail est résilié et malheureusement elle se trouve dans une situation financière très difficile.

Ni le client ni les enfants n’ont obtenu le statut de résident permanent en République tchèque car la procédure est très longue, ce qui complique leurs demandes d’aide financière auprès du système en République tchèque. Mme M. s’occupe de tout tout seul, le père des enfants ne participe pas à l’éducation des enfants, même financièrement. Un fils (10 ans) souffre d’autisme atypique et ne fréquente une école primaire spéciale que 3 heures par jour. Les deux enfants souffrent d’ataxie et de troubles cérébelleux et la fille (13 ans) a également des problèmes de mouvement, ne peut pas marcher seule et est donc éduquée à la maison.

La maladie de l’enfant était une intervention majeure dans la vie du client. Mme M. ne peut pas poursuivre ses activités commerciales dans la même mesure qu’auparavant, car la garde des enfants prend beaucoup de temps. De plus, le diagnostic des enfants était très coûteux étant donné que les enfants n’avaient qu’une assurance maladie commerciale et aucun examen n’était payé par la compagnie d’assurance maladie. Maintenant, le client doit payer un régime coûteux pour les deux enfants (maladie cœliaque).

À la suite de ces événements, le client a connu une grande détresse financière. Dans son appartement, qu’elle avait loué pour quatre ans et demi, son contrat de bail se termine en septembre 2019, ce qui est peu susceptible d’être prolongé. Si la cliente ne reçoit pas assez d’argent, il est possible qu’elle n’ait pas de logement pour vivre avec les enfants.

Maintenant, il a besoin d’environ 45 000 à 50 000 CZK pour sa caution, son loyer et son déménagement. S’il ne trouve pas l’appartement lui-même, il peut être nécessaire de payer des frais à l’agence immobilière. La cliente n’a pas encore d’appartement et donc le montant cible n’est pas tout à fait clair, mais elle recherche activement.

Le client sera très heureux de toute aide financière.

L’argent envoyé aux fins énumérées ci-dessous est destiné à une collecte générale. Les fonds seront principalement destinés à des individus spécifiques, selon le symbole variable que vous spécifiez. Dans certains cas, cependant, le but de la collecte d’argent cessera d’exister (par exemple, il sera possible d’obtenir une assurance maladie pour la personne pour laquelle l’argent a été collecté pour l’opération) ou le décaissement ne sera pas efficace (par exemple, la situation financière s’améliorera). L’argent que vous envoyez sera ensuite utilisé à des fins générales de collecte.

Collecte financière pour assurer le fonctionnement de la colonne vertébrale

Janvier 2019

Notre cliente Elmira K. a besoin d’aide pour sa fille Veronika. La famille a déménagé en République tchèque en 2017 en raison de l’état de santé de leur fille. Ils viennent d’Azerbaïdjan et ont décidé de le faire parce que le pays d’origine ne pouvait pas fournir les soins nécessaires.

Veronika a 13 ans et a une éducation à domicile en République tchèque, car son état de santé ne lui permet pas d’aller à l’école primaire ordinaire et sa mère s’occupe d’elle toute la journée. Elle a subi une opération cardiaque dans le passé et souffre d’épilepsie.

Soutien financier dont la famille a besoin pour assurer le fonctionnement de la colonne vertébrale. Veronika souffre d’une scoliose idiopathique et doit subir une intervention chirurgicale coûteuse où ses implants seront opérés. Le prix de l’opération est de 1 200 000 CZK. À l’heure actuelle, ils ont obtenu une partie des fonds, mais ils doivent encore lever 400 000 CZK.

De cette façon, nous aimerions aider la famille à faire en sorte que leur fille ne soit pas si limitée et puisse mener une vie normale. La famille travaille avec notre organisation.

Soutenir la famille avec quatre enfants du Soudan – juste dans une situation différente

Décembre 2018

«Un réfugié du Soudan a besoin d’aide pour ses quatre enfants. Son mari est prisonnier politique au Soudan depuis cinq ans et n’a aucune nouvelle de lui. »Nous avons rédigé ce rapport avec une demande de contribution il y a moins d’un an. Maintenant, tout est différent. De façon inattendue, les hommes ont été libérés après six ans et, fin novembre 2018, il a réussi à rejoindre sa famille à Prague. La famille a passé un bon moment.

Mais il y avait de gros problèmes financiers. La femme est toujours incapable de travailler et les avantages sociaux ont été suspendus pour sa famille. La raison en est que l’homme est devenu, avec l’appartement, une personne évaluée conjointement. Mais un homme ne peut pas commencer à travailler parce qu’il attend un séjour temporaire. Les autorités tchèques mettent 60 jours à le faire, de sorte que la situation financière actuelle est absolument désespérée pour la famille. À partir de janvier, l’homme commencera à apprendre intensivement le tchèque et après avoir obtenu les documents, il cherchera un emploi.

Pendant ce temps, les enfants ont grandi. Ils ont entre 10 et 17 ans, le plus âgé postule à une école de cinéma et joue toujours du violon. Le plus jeune a commencé à jouer au football et a chanté magnifiquement. Les deux garçons jouent activement au football et ont de nombreux autres intérêts. Les enfants sont vifs, joyeux et heureux d’avoir un papa à la maison.

Malheureusement, la famille est actuellement en grande difficulté financière. Elle a besoin d’argent pour les dépenses courantes pour les enfants, le loyer, la nourriture, les vêtements, etc.

(Certains d’entre vous ont contribué l’année dernière aux vacances de ces enfants ou aux fournitures scolaires, dont nous vous remercions beaucoup.)

Si vous souhaitez soutenir la famille et surtout les enfants, envoyer n’importe quelle somme d’argent au numéro de compte et au symbole variable:

633756/5500, symbole variable: 814.

Si vous souhaitez soutenir les enfants sur le long terme, vous pouvez mettre en place un ordre permanent et même envoyer une petite somme par mois.

Merci d’avance pour tout soutien!

Contribution au spa pour le fils handicapé de notre client

Notre client Aminat S. a un fils gravement handicapé, en fauteuil roulant. Chaque année, ils sont allés au spa Teplice, où ils aident leur fils à améliorer leur libre-service et à rendre le client beaucoup plus facile.

Cette année, cependant, peu de temps avant la date du spa, le client a appris qu’en raison du fait que le fils avait déjà 18 ans, la compagnie d’assurance ne le paiera plus ni lui ni le client accompagné du spa. La cliente doit payer son séjour au spa sur ses propres ressources.

Le mari essaie d’aider considérablement la cliente, mais il n’est pas en mesure d’obtenir l’intégralité des 53000 CZK avant le 9 novembre 2018 – à cette date, le spa souhaite payer le séjour. Le client sera très heureux de toute aide financière.

Soutenir une famille avec quatre enfants du Soudan

Un réfugié du Soudan a besoin d’aide pour ses quatre enfants. Son mari est prisonnier politique au Soudan depuis cinq ans et n’a aucune nouvelle de lui. Elle doit s’occuper elle-même des enfants et du ménage. Elle est employée comme assistante dans une école de Prague, mais depuis février 2018, elle n’a pas pu souffrir de douleurs vertébrales sévères. Par conséquent, il ne peut actuellement augmenter ses revenus.

Les enfants ont entre 9 et 16 ans, le plus ancien joue du violon, le plus jeune chante à merveille, d’autres s’intéressent au football, au vélo, à la peinture et à l’informatique. Ils sont vifs et gais.

La famille a besoin de ressources financières pour les dépenses courantes telles que la nourriture, le loyer, l’habillage, etc. Les enfants ont également besoin d’un soutien financier pour les camps de vacances et autres dépenses.

Certains d’entre vous ont déjà contribué l’année dernière aux vacances de ces enfants ou aux fournitures scolaires, dont nous vous remercions beaucoup!

Si vous souhaitez soutenir les enfants sur le long terme, vous pouvez mettre en place un ordre permanent et même envoyer une petite somme par mois.

Aider les jeunes parents avec des jumeaux en situation difficile

Nous aimerions vous adresser de cette manière pour accompagner les jeunes parents avec des jumeaux qui se trouvent dans une situation très difficile.

Les parents sont des résidents de longue durée (les deux étudiants) et n’ont donc pas droit à l’assurance maladie publique. Ils avaient payé une assurance complète, mais elle ne couvre pas tous les frais imprévus. Les enfants devaient venir soudainement et prématurément, donc rien d’autre ne pouvait être fait. Ils doivent être à l’hôpital et leur libération n’est pas possible pour le moment.

La famille travaille avec InBazi, qui a lancé une collection pour les soutenir. Merci de votre aide.

Lien vers le facebook du père personnel facebook pour des informations détaillées: https://www.facebook.com/daniil.khokhlov.10/posts/731019450435817.

Aider une famille de cinq personnes dans le besoin

Nous aimerions vous demander une contribution à une famille avec trois enfants dans le besoin. La famille est en République tchèque depuis 10 ans, originaire du Ghana.

Son mari avait travaillé plus tôt et la famille était financièrement stabilisée, mais ensuite son visa était compliqué et maintenant il ne peut plus travailler légalement. Nous traitons son séjour dans le cadre d’un conseil juridique. Le client travaille et nourrit toute la famille, les enfants vont à l’école ici.

Maintenant, ils devraient acheter une assurance maladie annuelle pour trois enfants. Au total, cela coûtera 15 000 CZK, 8 000 CZK déjà économisés, ils ont donc besoin d’aide pour obtenir 7 000 CZK.

Une éventuelle contribution les aiderait à résoudre cette situation difficile.

Aider une famille syrienne dans le besoin

Merci beaucoup pour le soutien financier de cette famille. Le montant de 28 245 CZK a été collecté dans la collection publique, soit le double du montant de la collection.

Ainsi, le montant perçu permet à la famille de payer deux loyers. Je vous remercie!

 

De cette façon, nous aimerions vous demander d’aider une famille de Syrie, qui a obtenu l’asile en République tchèque et se trouve maintenant dans une situation de vie difficile.

La famille a perdu 3 enfants pendant la guerre en Syrie. Avec deux enfants, ils ont réussi à s’échapper et à trouver asile en République tchèque. Tous les membres de la famille subissent de graves dommages physiques et psychologiques de la guerre. La famille vit en République tchèque depuis plus d’un an, mais dans de nombreux domaines de la vie, elle dépend toujours de l’aide d’autrui, de bénévoles, de travailleurs sociaux et d’amis. Améliorer leur santé et apprendre à vivre de manière autonome en République tchèque est un processus à long terme.

Aucun des deux parents ne se porte assez bien pour travailler pleinement.

À l’heure actuelle, la famille est financièrement grevée et serait très favorable à toute aide qui lui permettrait de payer le loyer d’août dans son logement actuel afin qu’elle puisse recevoir une aide financière régulière de l’État.

Le loyer est de 13 520 CZK.

En tant qu’InBase, nous voulons aider la famille avec cette dépense unique. Dans le même temps, notre personnel aide la famille dans sa situation globale afin qu’à long terme elle puisse mener une vie satisfaisante en tant que famille dans un nouveau pays.

Fournitures scolaires pour quatre enfants du Soudan

Dans cette collection publique, nous avons réussi à collecter le montant de 18 520 CZK.

Merci beaucoup pour votre soutien!

 

Un réfugié soudanais a besoin d’aide pour démarrer et gérer une année scolaire pour ses quatre enfants. Son mari est prisonnier politique au Soudan, elle doit donc s’occuper de ses enfants et de son ménage. Maintenant, elle travaille comme assistante dans une école de Prague.

Certains d’entre vous ont contribué à passer de bonnes vacances pour ces enfants, dont nous vous remercions!

Les enfants ont entre 8 et 15 ans, le plus ancien joue du violon, le plus jeune chante à merveille, d’autres s’intéressent au football, au vélo, à la peinture et à l’informatique. Ils sont vifs et gais.

Ils devront acheter des fournitures scolaires, des pantoufles et des chaussures, payer des bagues si possible, ou contribuer à un ordinateur, etc.

Si vous souhaitez soutenir les enfants sur le long terme, vous pouvez mettre en place un ordre permanent et même envoyer une petite somme par mois.

Merci d’avance pour tout soutien!

Collection pour soutenir Mme Sofia et son mari

Chers amis,

Je m’appelle Sofia et je viens d’Israël. Mon mari et moi sommes arrivés en République tchèque il y a 8 ans. Nous avons travaillé ensemble dans le domaine de l’enseignement des langues étrangères, de la physiothérapie et de l’acupuncture.

Depuis 2011, nous avons cessé de faire des affaires. Malheureusement, à cette époque, nous n’avions pas assez d’argent pour retourner en Israël et recommencer depuis le début. Il n’y a pas de proches pour nous aider. Nous avons demandé à plusieurs reprises le soutien officiel d’Israël, mais nous n’avons reçu aucune réponse, tout comme la communauté juive tchèque.

Nous avons essayé de continuer à travailler, mais nous ne pouvions plus payer d’assurance maladie et autres obligations. Mon mari a subi un accident vasculaire cérébral à cause du stress et j’ai développé un diabète de type 1 car j’étais très inquiet pour la santé de mon mari. Le dernier argent que nous avions était dépensé en médicaments pour mon mari et moi. C’était très cher pour nous car nous n’avions plus d’assurance maladie.

Depuis 2014, les restes de notre clientèle ont éliminé les sanctions contre la Fédération de Russie. À cette époque, nous avons constaté une fuite de clients, car ils ne pouvaient plus se permettre de payer nos services. En conséquence, nous avons tout perdu – clients, travail, logement et dernier argent.

Le seul moyen de sortir de cette situation désespérée était le suicide. Mais l’aide nous est parvenue à temps et, heureusement, nous sommes vivants aujourd’hui. Aujourd’hui, nous sommes à nouveau confrontés à la même situation sans avenir, sans ressources et, à partir du 1er août 2016, sans toit au-dessus de nos têtes.

Nous vous demandons votre aide, car nous voulons nous remettre sur pied. Nous vous serons très reconnaissants de votre soutien. Nous avons actuellement besoin de moyens pour acheter de la nourriture, des médicaments pour soulager le diabète, les besoins quotidiens, des frais de renouvellement et un éventuel retour en Israël. Merci pour tout votre soutien.

Collection pour soutenir Sagar Puri

Bonjour, je m’appelle Sagar Puri et je suis né en 1991 à Kathamdu, au Népal.

En République tchèque, j’ai commencé à étudier à l’Université tchèque d’agriculture de Suchdol – Faculté d’économie et de gestion, programme de baccalauréat en ingénierie des systèmes et en informatique. Tout allait bien, j’aime beaucoup Prague, c’est très agréable, je me suis fait des amis ici, j’ai appris les premiers mots en tchèque. Je pensais que tout serait parfait.

Malheureusement, fin avril, mon pays, ma ville où j’habitais avec ma famille et où ma famille vit toujours, a été frappé par un tremblement de terre catastrophique. Cet événement a changé toute ma vie. Je n’ai pas pu me connecter avec ma famille depuis longtemps, et j’ai finalement contacté ma mère à la mi-juin 2015.

J’ai appris que ma famille vit maintenant dans un camp de tentes où elle a été évacuée, dans une tente. J’ai aussi appris que la famille est dans une situation tellement difficile qu’elle ne peut plus me soutenir dans mes études, car elle est complètement sans ressources. Ils ont tout perdu à la suite du tremblement de terre et sont heureux de vivre. Toute la ville est en ruine, panique, impuissance et rien ne fonctionne. Malheureusement, cela m’a conduit à une situation humaine et financière très difficile. Je n’ai pas d’argent pour couvrir mes études, mon logement, mes repas et il n’y a nulle part où retourner, et apparemment il n’y a personne pour m’aider. Je suis seul.

L’université me demande de payer des frais de scolarité supplémentaires (j’étudie un programme d’anglais, qui est payant), je dois payer le logement, les repas… et je n’ai rien à faire parce que ma famille ne m’a pas envoyé d’argent et de demander une assistance dans le cadre du système de sécurité sociale de la République tchèque. Maintenant, je ne survis qu’avec l’aide d’amis.

Veuillez respectueusement pour votre aide. Je suis dans une situation désespérée pour moi et je demande un visa de patience en République tchèque, car je ne peux pas me permettre de poursuivre mes études pour le moment et je n’ai nulle part où aller.

Étant donné la situation au Népal et ma ville natale et ma situation de vie, j’aimerais beaucoup rester en République tchèque pendant longtemps. Je me sens bien ici, j’aime ça ici, j’ai de nouveaux amis ici. La République tchèque est devenue une deuxième maison pour moi.

En coopération avec des organisations à but non lucratif, j’essaierai de trouver un emploi et un permis de travail pour gagner ma vie et étudier. Ce que je demande, c’est au moins aider à payer le loyer au dortoir pour juillet et août avant de pouvoir trouver un emploi ou au moins un emploi à temps partiel.

Le loyer était de 7 000 CZK (2x 3 500 CZK pour deux mois).

SOS pour la famille de Mme Akila

Je m’appelle Akila, je viens de Tchétchénie, mais je vis en République tchèque avec ma famille depuis quelques années.

Depuis que j’ai fui mon pays en 2005, j’ai subi deux procédures d’asile infructueuses, j’attends maintenant la résidence permanente depuis octobre 2014, ce qui, à mon malheur, signifie que nous ne sommes pas autorisés à travailler jusqu’à ce que nous l’obtenions avec mon mari et mes enfants ( avant qu’on nous refuse notre dernière demande d’asile, nous avions cette autorisation et nous travaillions tous les deux).

Nous étions une famille ordinaire, toujours assez modestement avec ce qu’ils avaient. Nous faisons maintenant face chaque mois aux contrôles de la police des étrangers pour voir si nous avons les bons visas, que nous devons prolonger en permanence en attendant la résidence permanente, ce qui nous coûte très cher financièrement. De plus, nous sommes obligés de souscrire une assurance commerciale (contractuelle) pour le moment, car nous ne sommes pas couverts par le système public d’assurance en refusant l’asile et une demande de résidence permanente en cours.

Nous avons demandé de l’aide fin février 2015, à cette époque, nous espérions que tout se passerait bien et qu’à ce moment-là, toute la famille aurait une résidence permanente et nous recommencerions à vivre comme une famille normale. Cela ne s’est pas produit, au contraire. Le Département de la politique d’asile et des migrations du Ministère de l’intérieur de la République tchèque, qui décide de toutes les questions de résidence des étrangers, n’a pas encore rendu de décision de résidence permanente, que je traite intensément avec l’avocat Mgr. Pavel Čižinský, qui a intenté une action en justice dans cette affaire. De plus, mon mari s’est vu refuser un visa en avril parce que je me suis tourné vers une organisation non gouvernementale pour m’aider à payer l’assurance maladie requise à l’époque, grâce à son aide et à l’aide aux personnes qui n’étaient pas indifférentes à mon histoire. Maintenant, je fais face à nouveau à la situation.

Nous avons notre assurance actuelle jusqu’au 31 mai 2015. Comme nous ne voulons rien laisser au hasard, nous avons déposé une demande de résidence de longue durée avec mon mari et mes enfants, mais pour laquelle nous devons soumettre au Département des politiques d’asile et de migration l’assurance conclue pour toute l’année. Pour le moment (même avec une remise de 50%), cependant, le coût total de l’assurance maladie atteint 31 500 CZK.

SOS pour Magomed pour acheter un fauteuil roulant

Nous remercions Konto Bariéry pour le soutien financier de 16 363 CZK qui seront utilisés pour l’achat d’un nouveau fauteuil roulant pour Magomeda.

Le montant de 3 500 CZK, qui a été envoyé sur un compte transparent de donateurs individuels, sera utilisé pour le séjour de récupération de Magomeda dans le spa. Un grand merci à tous les donateurs pour leur soutien!

Mago a grandi rapidement au cours de la dernière année et le fauteuil roulant de son enfant doit être remplacé par un nouveau. Une nouvelle charrette pour un adolescent est commandée et devrait durer plus longtemps. Le prix total du nouveau fauteuil roulant est de 56 383 CZK. Le chariot est majoritairement payé par la compagnie d’assurance. La participation familiale est actuellement de 16 363 CZK.

Histoire de Magomeda:

Magomed, 16 ans, est né dans des circonstances dramatiques pendant la guerre de Tchétchénie. Sa mère et son petit Mag ont déménagé en République tchèque à l’âge de quatre ans. Le père est décédé des suites de blessures de guerre.

Mago souffre de paralysie cérébrale spastique quadruplegique et d’épilepsie depuis son enfance et est attaché dans un fauteuil roulant. Avec sa mère, elle visite une garderie. L’État de Magomeda nécessite des soins de jour complets. Mago a une relation très étroite avec sa mère, qui s’occupe de lui presque tout son temps.

Mago a grandi rapidement au cours de la dernière année et le fauteuil roulant de son enfant doit être remplacé par un nouveau. Une nouvelle charrette pour un adolescent est commandée et devrait durer plus longtemps. Le prix total du nouveau fauteuil roulant est de 56 383 CZK. Le chariot est majoritairement payé par la compagnie d’assurance. La participation familiale est actuellement de 16 363 CZK.

SOS pour la famille de Mme Akila

Mme Akila et sa famille attendent une décision sur la résidence permanente, qui devrait intervenir dans les prochaines semaines. Leur statut de résidence actuel (patience) ne leur permet pas de travailler, mais ils sont également contraints de payer une assurance maladie commerciale. C’est 12 000 pour toute la famille pendant trois mois. Cependant, ils n’ont pas ce montant maintenant. S’ils ne sont pas assurés, le risque de rejet de la demande de résidence permanente est élevé. Aidons-les à surmonter ce moment critique!

«Je m’appelle Akila et je vis en République tchèque depuis près de 10 ans. Depuis que j’ai fui mon pays avec ma famille en 2006, j’ai subi deux procédures de protection internationale infructueuses. J’attends maintenant depuis quelques mois le traitement de la demande de résidence permanente. La malchance pour moi et ma famille est que je ne peux pas être employé dans mon statut de résidence actuel, bien que mon mari et moi ayons travaillé jusqu’à présent (jusqu’à ce que ma dernière demande d’asile soit rejetée en 2014). Nous étions une famille ordinaire, nous vivions modestement avec ce que mon mari et moi gagnions. Cependant, cela a changé au cours des derniers mois. Chaque mois, moi et ma famille sommes contrôlés par des membres de la police étrangère pour voir si nous avons nos visas en règle – à chaque instant nous attendons la décision d’accorder la résidence permanente. Étant donné que le système d’assurance maladie publique ne s’applique pas à moi et à ma famille dans cette situation, nous sommes obligés de payer la soi-disant assurance commerciale (globale) qui ne remplit pas sa fonction de toute façon. . Pour le moment, ma famille et moi avons souscrit une assurance maladie auprès de Slavia jusqu’à fin février. Après cela, nous devrons la prolonger à nouveau jusqu’à ce qu’une décision soit prise d’accorder la résidence permanente, ce qui devrait prendre plusieurs semaines. L’assurance pour toute ma famille pendant trois mois est de 12 000, – CZK, ce qui naturellement en tant que famille sans emploi. Cependant, si nous ne prolongons pas notre assurance maladie, nos droits de visa actuels ne seront pas prolongés, ce qui pourrait entraîner le refus de la résidence permanente pour laquelle nous luttons tant. »

SOS pour bébé Feruze

Six jours dans l’incubateur pour 7 mille couronnes par jour – même avec plus de soin Feruz est entré dans le monde avec une dette de 55 925, – CZK. Feruz, triomphant, est né prématurément. Il est regrettable que ses parents n’aient pas la nationalité tchèque ni la résidence permanente. Il est né sans assurance. «J’espérais l’éviter», explique la mère de Feruze, Zulfiya Hudayberganova. Elle est impliquée depuis longtemps dans la Campagne pour l’assurance maladie des migrants, qui vise notamment à inclure les enfants d’étrangers dans l’assurance maladie publique. Au moins la bonne nouvelle est que Feruz est en bonne santé et a été assuré après sa sortie de l’hôpital. Pour sa famille, cependant, la dette est un lourd fardeau financier.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies a également critiqué l’exclusion de certains enfants étrangers du système public d’assurance maladie. À sa réunion de 2011, il a déclaré: «Le Comité est préoccupé par le fait que les enfants d’étrangers ne peuvent pas accéder à une assurance maladie publique et sont tenus de souscrire une assurance maladie privée à des coûts nettement plus élevés. Le Comité est également préoccupé par le fait que les enfants d’étrangers souffrant de maladies graves sont souvent rejetés par les prestataires d’assurance maladie privés et n’ont donc pas accès aux services et aux soins de santé. „

 

SOS pour bébé Temuulen

Temuulen est né de parents mongols dans un hôpital universitaire de Brno. Il a passé les deux premiers mois dans un incubateur et après un traitement supplémentaire, à son retour à la maison, l’hôpital a dû payer plus de 800 000 CZK. Il n’avait pas d’assurance maladie non pas parce que les parents n’en voulaient pas. Les parents vivent ici pendant quatre ans et demi, travaillent et ont un séjour de longue durée. Ils ne peuvent demander la résidence permanente, grâce à laquelle tout le monde pourrait être dans le système public d’assurance maladie, après cinq ans. De cette façon, Temuulen dépendait d’une assurance commerciale, mais celle-ci ne peut être acquise que par l’enfant après la naissance. En raison de complications de santé, aucune compagnie d’assurance maladie n’était disposée à souscrire une assurance commerciale. L’argent de la collection était destiné au remboursement de la dette pour les soins hospitaliers.

Facturation pour la première année de la collection,  24.5. 2014 – 30. 6. 2015

Produit brut de la collection 76.654,01 Kč
contributions au compte 51.493,04 Kč
contribution initiale InBáze, z.s. 25.158,12 Kč
Utilisation du rendement net 54.745,00 Kč
Rendement net pour une utilisation ultérieure 20.920,45 Kč
Přesunout se na začátek